Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

News du marché des paiements & du digital : Worldline & Crédit Agricole, EPI2, EPC…

News du marché des paiements & du digital : Worldline & Crédit Agricole, EPI2, EPC…

Marché des paiements – Avril 2023 – Hervé SITRUK

L’actualité des paiements en Europe est marquée ce mois-ci par deux annonces majeures :

D’abord, l’accord du Crédit Agricole et de WorldLine sur le marché des Services de paiements aux commerçants en France. Cette annonce stratégique rebattra les cartes si elle est confirmée. A ce stade, le communiqué indique bien qu’il s’agit à ce stade : « d’un accord de négociations exclusives non engageant ».

L’ambition de cet accord est annoncée d’emblée : « créer un acteur majeur sur le plus grand marché des paiements d’Europe continentale, représentant 700 milliards d’euros de volume de chiffre d’affaires commerçant (MSV) ».

Il s’agirait concrètement de créer une co-entreprise, qui serait opérationnelle en 2025.

Cet accord est présenté comme « un partenariat de long-terme », et pour WorldLine, cela lui permettrait « d’étendre davantage ses activités d’acquisition commerçants en Europe continentale. ».

Pour le Crédit Agricole, l’ambition est aussi au rendez-vous : « renforcer notre position de leader sur le marché français des solutions de paiement pour les commerçants », qui s’inscrit dans l’objectif 2025 du Groupe « de croître deux fois plus rapidement que le marché sur cette activité ».

Cet accord rebattra les cartes sur le marché français de l’acquisition sur lequel plusieurs banques avaient et gardent des ambitions fortes.  Aux accords interbancaires Partecis (entre BNP Paribas et BPCE) et Transactis (entre la Banque Postale et la Société Générale notamment), qui se poursuivent et se rénovent, voire s’étendent, le Crédit Agricole oppose un accord industriel.

L’autre annonce clé est la relance d’EPI, que nous qualifions d’EPI 2, qui était attendue depuis de longs mois. EPI frappe un grand coup. Non seulement, EPI annonce le lancement de la phase pilote, prévue pour le paiement de personne à personne (P2P) sur trois pays, en Allemagne, en Belgique, et en France avant la fin de l’année en cours, mais aussi EPI fait quatre autres annonces :

  • Le lancement commercial courant de l’année 2024
  • L’extension des services progressivement aux paiements de particulier à professionnel, aux achats en ligne, puis aux paiements en point de vente
  • L’accord de rachat conclu avec le schéma de paiement néerlandais Currence iDEAL et le fournisseur de solutions de paiement luxembourgeois Payconiq International (PQI)
  • L’entrée de quatre nouveaux actionnaires au capital de la société EPI Company (EPI)

EPI confirme ainsi son ambition : Devenir la solution unifiée de paiement instantané de compte à compte développée en Europe, couvrant plus de la moitié des paiements de la zone euro

Ce communiqué précise bien le contenu de l’offre :

L’offre d’EPI sera composée d’une solution de portefeuille numérique pour couvrir tous les usages de paiement du quotidien qui reposent sur le paiement instantané, sous une marque unique au niveau européen. Cette solution a pour objectif de couvrir progressivement l’ensemble des cas d’usage rencontrés au quotidien : d’abord les paiements de personne à personne (P2P) et de personne à professionnel (P2Pro), ensuite les achats en ligne et enfin les paiements en point de vente.

Plusieurs modalités de paiement seront possibles : transactions uniques, abonnements, paiements échelonnées, paiements à la livraison et réservations. De nouveaux services innovants viendront enrichir l’offre et l’expérience des clients.

Les deux autres annonces en Europe concernent

  • D’abord le marché britannique, avec la volonté du gouvernement britannique de relancer l’Open Banking et l’Open Finance, au moment ou les observateurs s’interrogent sur leur survie ;
  • Puis, le nord de l’Europe, avec la réduction des ambitions de P27 et le retrait de son offre de clearing, qui fait suite à la récente décision du secteur bancaire Danois de faire appel à une autre solution, et son recentrage sur le marché Suédois.P27 voulait initialement construire la première plateforme de paiement temps réel et transfrontières en Europe, et même au niveau mondial.

Sur le marché français, il y a de nombreuses annonces (Cf. news des GT), mais, nous retenons la volonté des pouvoirs publics de mieux encadrer les services de paiement fractionné, qui ont beaucoup défrayé la chronique, notamment en Asie, mais aussi au Royaume-Uni et aux USA.

La dynamique européenne est aussi marquée par une série d’annonces de l’EPC, et, aussi, 20 ans après sa création, le passage de relais entre Etienne GOOSSE et Giorgio ANDREOLI. Bienvenue à Giorgio, à qui nous présentons nos grands vœux de succès, avec l’espoir de le recevoir à la rentrée de septembre à FRANCE PAYMENTS FORUM.

Et bravo à Etienne qui a mis en œuvre le projet SEPA, et a su faire prendre de nombreux virages à l’Europe, dont celui du paiement instantané, du RTP, et dernièrement de l’Open Banking, et bien d’autres encore, faisant de l’EPC une réalité incontournable en Europe. Bravo Etienne, et rejoins-nous à FRANCE PAYMENTS FORUM dès que tu pourras.

Hors d’Europe, l’actualité est la poursuite de la stratégie d’attaque des Big Techs du marché des paiements, avec notamment le lancement d’Apple Pay Later et au Brésil de la solution de paiement WhatsApp de META envers les petits commerçants.

C’est aussi le recentrage des ICS, avec du côté de MasterCard, les annonces de solutions de paiement international, la poursuite des grandes banques américaines de la diversification de leurs offres aux Blockchains.

Enfin, une success story : Le marché numérique indien qui s’est transformé en 5 ans, pour faire de l’Inde une économie numérique, la conversion des consommateurs au sans contact généralisé, la généralisation de l’embedded payments à l’embedded finance, et la création du dispositif de raccordement numérique des petits commerçants. Ce résultat n’a été atteint que grâce au soutien actif du gouvernement indien. Les prévisions à venir sont considérables : l’objectif est de tripler le marché des paiements numériques à 5 ans, pour atteindre le chiffre de 10 trilliards de dollars soit 2 transactions de paiement sur 3.


  1. Marché européen

  1. Marché français

  1. Consolidation bancaire et industrielle européenne

  1. News de l’EPC et des organes de normalisation internationaux et nationaux

  1. International : News hors d’Europe

Les dernières actualités

France payment forum

L’Europe des paiements 2024 – 2029

Après les élections européennes, l’Europe sera confrontée à plusieurs scénarios politiques. Mais l’Europe des paiements n’aura pas d’autres choix que d’avancer ou de se fondre dans un marché occidental plus vaste dominé par les Big Techs américaines. Quelles priorités pour quels objectifs ?

Lire la suite

Les Grands Dossiers Européens

Le sujet d’actualité de cette Newsletter, c’est bien sûr, celui des prochaines élections européennes du 9 juin prochain, qui fait l’objet de l’éditorial, et bien sûr du dernier PAY TECH DAY, organisé par MANSIT, avec le concours de FRANCE PAYMENTS FORUM du 25 avril, et l’avancée sur diverses règlementations européennes, dont celle sur l’Identité numérique (Hervé Sitruk & Nicolas de Seze)

Lire la suite
Vous souhaitez aller plus loin ? Devenez membre, contactez-nous

Recevez notre dernière newsletter