Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

Revue de presse des GT : Apple Pay Later, Orange Bank, Sncf Connect, SPAA, Cryptos…

GT Cartes et Monétique européenne - Pierre Senejoux Apple Pay Later, en beta chez Apple,

GT Cartes et Monétique européenne – Pierre Senejoux

Apple Pay Later, en beta chez Apple, pourrait être lancé dès la prochaine mise à jour

L’attente initiale était que la fonctionnalité soit introduite fin 2022, mais cela a été retardé, notamment du fait de contraintes règlementaires liées aux exigences différentes selon les états aux US. Le PDG d’Apple, Tim Cook, a maintenant confirmé que le mode de paiement Apple Pay Later devrait être « bientôt lancé ».

Comme détaillé dans l’annonce, le PDG d’Apple n’a pas fourni de date précise pour le lancement, cependant, la société devrait publier iOS 16.4 et d’autres mises à jour logicielles au printemps, et la conviction est que les premières versions bêta du nouveau logiciel pourraient potentiellement être publiées dans les semaines à venir.

La force de cette nouvelle offre de BNPL sera d’être nativement intégrée au sein d’Apple Pay, qui s’est positionné comme l’un des moyens de paiement privilégié des utilisateurs dans le monde entier.

De l’autre côté, aux États-Unis, le CFPB, le bureau de protection des consommateurs, pousse pour un resserrement de la règlementation et suit de très près le développement de la nouvelle offre d’Apple. Il a même lancé une enquête sur les problèmes antitrust et de confidentialité d’Apple Pay Later.

Source : https://thepaypers.com/payments-general/apple-to-launch-bnpl-feature–1260185

Quatre candidats étudient le rachat d’Orange Bank

  • A deux semaines du dévoilement de son plan stratégique, la nouvelle dirigeante du groupe Orange souhaite céder Orange Bank qui pèse sur les bénéfices du groupe depuis 2017. Quatre repreneurs potentiels enquêtent actuellement sur la cession de cette néo-banque aux 2,6 millions de clients.
  • À l’origine, la néo-banque visait à apporter un complément d’activité aux télécommunications, influencé par le succès d’Orange Money en Afrique. Ainsi, dès 2017, Orange a racheté des parts de Groupama Banque pour mettre en œuvre son projet. Malheureusement, Orange Bank a connu plusieurs échecs. Depuis son lancement, elle a connu des difficultés techniques qui l’ont empêché de s’implanter sur un marché où Boursorama Banque, Fortuneo et Hello Bank ! jouissent d’une grande popularité. Depuis sa création, Orange Bank a perdu 880 millions d’euros et a dû demander à plusieurs reprises une recapitalisation.
  • La nouvelle patronne du Groupe, Christel Heydemann, a contacté la banque d’affaires Lazard pour lui trouver un repreneur, et selon Challenges :
    • Trois grandes banques françaises : BNP Paribas, Société Générale et Crédit Agricole étudient l’affaire depuis mi-janvier.
    • Le fonds américain Cerberus, qui détient principalement My Money Bank et le réseau HSBC en France, est également intéressé.
    • En revanche, les banques mutualistes Crédit Mutuel, Crédit Mutuel Arkea et BPCE ont fait l’impasse dessus.
  • Les offres sont attendues pour le 8 mars.

L’application SNCF Connect s’ouvre aux transports en communs

L’application du groupe permet désormais d’acheter et valider directement avec son smartphone des titres de transport au sein de 22 agglomérations françaises de taille moyenne. Cette ouverture préfigure les ambitions du groupe vers plus de multimodalité.

 


GT Règles, Evolutions, Déploiements (RED) 

Le GT RED vient de rédiger une note de synthèse sur le nouveau scheme SPAA (SEPA Payment Account Access).   Lire la note de synthèse : https://www.francepaymentsforum.eu/wp-content/uploads/2023/02/FPF_Newsletter_Fevrier_Note_GT_RED_sur_SPAA_VF.pdf


GT cryptopaiements – Hervé Sitruk et Michel Khazzaka

En ce début d’année 2023, l’industrie des cryptopaiements et des cryptoactifs est marquée par deux grands sujets clés :

  • D’abord bien sûr l’affaire FTX, la profondeur de la fraude, ses développements et ses suites ;
  • Puis le Règlement MiCA et, de façon générale, le développement des règlementations internationales en matière de cryptoactifs.

Mais, aussi trois grandes tendances majeures pour le futur :

  • D’abord le rebond du Bitcoin au mois de janvier et les premiers chiffres des résultats du minage ;
  • Puis les perspectives pour les futures monnaies digitales commerciales ;
  • Et enfin, les premières démarches bancaires en matière de stablecoins et de monnaies digitales commerciales.

Les sujets clés

L’affaire FTX révèle de jour en jour l’ampleur de la fraude. Ainsi, la SEC vient d’accuser Samuel Bankman-Fried d’avoir orchestré « a scheme to defraud equity investors in FTX Trading Ltd », sa propre plateforme de crypto-trading, dont il était CEO et co-fondateur…

Les conséquences de cette fraude sont incalculables pour l’industrie des cryptopaiements. Elles appellent une réglementation, pour pouvoir écarter de nouvelles annonces de ce type qui sont préjudiciable à son image, et pour redonner du lustre à cette industrie. Elle cherche à séparer la faillite FTX des autres qui sont survenues en 2022, comme celles de Celsius, Voyager, and Three Arrows Capital. Et elle garde le moral, espérant que désormais : « regulators and industry will begin operating at the same speed ».

Parmi ces règlementations, le règlement européen MiCA fait figure de modèle, même si le Parlement européen ne devrait l’adopter définitivement qu’en avril prochain, et nombreux sont les pays qui veulent adopter leur propre règlement. Ainsi, le Royaume-Uni envisage une telle règlementation, avec un objectif commercial majeur : positionner le Royaume-Uni comme le hub crypto mondial.

En France, le Sénat a voulu tirer les conséquences de l’affaire FTX, mais aussi de l’adoption de MiCA en inscrivant dans la loi française l’agrément obligatoire pour tout nouvel opérateur souhaitant exercer comme PSAN en France (alors qu’aujourd’hui, sur les quelques 60 PSAN enregistrés, aucun n’est agréé). La proposition du Sénat a été rejetée par l’Assemblée nationale, et une solution de compromis a été adoptée le 9 février en commission mixte paritaire, consistant en un renforcement des conditions d’obtention de l’enregistrement pour les nouveaux entrants et le Gouvernement s’est gardé un moyen lui permettant de légiférer par ordonnance sur le sujet dans un délai de 12 mois.

Les tendances du marché

Le marché est d’abord marqué en janvier 2023 par un très fort rebond du Bitcoin, qui a engrangé en un mois une hausse de 39%, et par les premiers résultats du minage en 2022 : malgré la chute du Bitcoin et l’affaire FTX, les mineurs s’étaient partagés près de 9 milliards de dollars en 2022 contre 16 milliards en 2021.

L’autre évolution majeure est le démarrage des projets commerciaux de monnaies digitales commerciales : Ainsi la National Australian Bank (NAB), suivant les pas de sa prestigieuse concurrente, l’Australia and New Zealand Bank, lance son propre stablecoin, ouvrant la voie à un développement majeur du marché en Australie.

La question d’actualité est alors de savoir si ce seront les stablecoins ou les tokens de dépôts émis par les banques[1] qui constitueront dans le futur le fondement des monnaies digitales commerciales. Une étude réalisée en commun par JP Morgan and Oliver Wyman, privilégient les seconds. « Commercial bank deposits can bring a number of technical advantages to payments and transaction settlement including programmability, 24/7 transferability, as well as faster and more direct fund flows between counterparties ».

Lancement du 1er stablecoin en euro régulé dans un pays européen… par la Fintech finlandaise Membrane Finance.

L’EUROe est né : découvrir ce nouveau jeton adossé sur la monnaie unique


Les suites de l’affaire FTX

Samuel Bankman-Fried (Release No. LR-25616; Jan. 19, 2023) (sec.gov) (Communiqué de la SEC, 19 janvier)

FTX bankruptcy will show importance of regulatory approach – OMFIF (3 février)

Crypto regulation: Despite FTX, Ripple is optimistic on crypto regulation for 2023 (finextra.com) (26 janvier)


Les réglementations

L’Assemblée nationale rejette l’agrément PSAN obligatoire : pour combien de temps le secteur crypto peut respirer ? (cryptonews.com) (26 janvier)

Scandale FTX : les acteurs des cryptos soumis à plus de règles en France | Les Echos (10 février)

UK Government outlines plans to regulate cryptoasset industry (finextra.com) (1er février)


L’évolution du marché

Le bitcoin devrait signer son meilleur mois de janvier depuis 2013 | Les Echos (30 janvier)

L’industrie de minage du bitcoin respire – L’AGEFI (2 février)


Les initiatives bancaires et le futur des monnaies digitales

NAB mints its own stablecoin (finextra.com) (19 janvier)

JP Morgan touts bank-issued deposit tokens (finextra.com) (10 février)

[1] « bank-issued deposit tokens » : Les tokens de dépôts émis par les banques sont des tokens transférables émis sur une blockchain par une institution disposant d’un agrément, en contrepartie d’un dépôt, et qui constituent des créances sur la banque émettrice.

Les dernières actualités

France payment forum

L’Europe des paiements 2024 – 2029

Après les élections européennes, l’Europe sera confrontée à plusieurs scénarios politiques. Mais l’Europe des paiements n’aura pas d’autres choix que d’avancer ou de se fondre dans un marché occidental plus vaste dominé par les Big Techs américaines. Quelles priorités pour quels objectifs ?

Lire la suite

Les Grands Dossiers Européens

Le sujet d’actualité de cette Newsletter, c’est bien sûr, celui des prochaines élections européennes du 9 juin prochain, qui fait l’objet de l’éditorial, et bien sûr du dernier PAY TECH DAY, organisé par MANSIT, avec le concours de FRANCE PAYMENTS FORUM du 25 avril, et l’avancée sur diverses règlementations européennes, dont celle sur l’Identité numérique (Hervé Sitruk & Nicolas de Seze)

Lire la suite
Vous souhaitez aller plus loin ? Devenez membre, contactez-nous

Recevez notre dernière newsletter