Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

EWPF / Portrait de Maria-Luisa Julia, Directrice de la qualification de Transactis

« J’aimerais mettre en lumière le monde technique et technologique de l’industrie des paiements dont on parle si peu afin de faire prendre conscience aux femmes de l’existence de ce monde d’avenir passionnant »

➡️ EWPF : En octobre dernier vous avez été promue au COMEX de Transactis France, pouvez-vous présenter votre parcours professionnel ?

Maria-Luisa Julia : En octobre dernier Transactis a décidé de créer une nouvelle direction afin de regrouper ses experts en homologation fonctionnelle et bancaire de ses solutions de Paiements et de Monétique. Transactis m’a proposé de prendre la responsabilité de cette nouvelle Direction de la Qualification et de devenir membre du COMEX.

Cette promotion est un accomplissement car je n’ai pas eu un parcours facile. Je suis espagnole et quand je suis arrivée en France je ne savais pas parler un mot de français…mais j’avais  un diplôme d’ingé-nieur en informatique dans une période où il y avait un fort besoin en informaticiens pour la mise en place de l’euro. J’ai débuté mon parcours sur le domaine des prêts bancaires en tant que prestataire, mais j’ai été rapidement recrutée par la Société Générale pour manager l’équipe dont je faisais partie. J’ai poursuivi ma carrière en prenant toutes les opportunités qui s’offraient à moi. J’ai ainsi occupé plusieurs postes dans le monde des projets sur des domaines bancaires différents jusqu’à 2005 où j’ai accepté le poste de responsable de l’agence de gestion d’opérations de paiements de Clearing et de Correspondant Banking avec un portefeuille de banques d’Asie,  d’Amérique du Nord et du Royaume Uni…. alors que je ne connaissais pas les paiements ! Mais le coup de foudre a été immédiat.

Au long de ma carrière j’ai eu la chance de participer à un bon nombre de projets majeurs comme la mise en place de l’Euro, l’an 2000, la mise en place du prélèvement européen (SDD) et du virement européen (SCT), du système TARGET2, de la DSP1… et plus récemment la mise en place du virement instantané européen (SCT Inst), la DSP2, la migration des virements internationaux sur la règle ISO 20022 et la fusion des IT de la Société Générale et du Crédit du Nord.

➡️ EWPF : Et comment avez-vous rejoint Transactis ?

M-L.J : En 2017 La Banque Postale et la Société Générale ont décidé d’élargir le périmètre de  Transactis aux paiements : virements européens SEPA et non SEPA, virements internationaux, prélèvements européens.

Je les ai rejoint en tant que Responsable de toutes les équipes d’homologation du périmètre bancaire des Paiements. En 2018 nous avons mis en place l’Instant Payment et ma responsabilité a été étendue à des nouveaux clients comme BoursoBank et la Caisse de Dépôts et Consignations ainsi qu’avec certains PSP clients de la Société Générale.

Et comme évoqué, en octobre dernier Transactis a mis en place une nouvelle organisation en « fusionnant » les équipes Monétique et Paiements afin de créer des synergies pour les nouveaux projets européens sur les paiements dont l’initiative européenne sur les Paiements (EPI) ou l’euro numérique. Il y avait également de forts enjeux autour de l’évolution du métier du testing en termes d’automatisation … je n’ai pas hésité et j’ai accepté le poste de directrice.

➡️ EWPF : Vous êtes à la tête d’une « Direction de la Qualification », ce qui n’est pas un modèle si courant. Quelle est la place du test dans le domaine très particulier des Paiements ?

M-L.J : Les paiements sont au cœur de multiples débats économiques, de souveraineté, politiques, réglementaires….  mais on ne parle pas souvent de l’IT des paiements. Le monde IT des paiements actuel est un système extrêmement complexe de par les interrelations d’échange entre les banques, réglementaires ou pas, entre les banques par la diversité des moyens de paiements et de leurs possibles formats d’échange, ainsi que par la richesse des données échangées. Ce système est construit sur de multiples technologies permettant de faire aussi bien une transaction instantanée individuelle en quelques secondes que traiter plusieurs millions de prélèvements ou de virements dans une journée. De plus, grâce au commerce en ligne ces paiements peuvent se faire partout dans le monde.

Pour pouvoir exercer le métier « d’homologateur des paiements»1 il faut maîtriser une multitude de concepts et d’informations, car notre rôle est de vérifier et de valider chacun des composants de ce système individuellement, mais également tous les processus bancaires du système de «bout en bout». Nous sommes au cœur de tous les projets avec une vision à 360° sur les paiements. Un bon homologateur doit acquérir des connaissances sur les offres bancaires proposées par typologie de client. Il doit connaître les détails opérationnels des règles et des formats d’échange interbancaire. Il doit dominer la définition des données, leurs formats, et les contrôles effectués …. et ainsi une longue liste d’informations qui font de nous des experts en paiements bien que nous restions « dans l’ombre ». Mais même si notre métier est peu connu, notre rôle est essentiel et incontournable afin de fiabiliser, de sécuriser et de garantir la qualité des transactions de paiements, éléments clés dans  la société de consommation actuelle.

➡️ EWPF : Quels messages souhaiteriez-vous faire passer  à travers votre témoignage?

M-L.J : Avec mon témoignage j’aimerais mettre en lumière le monde technique et technologique de l’industrie des paiements dont on parle si peu. Je voudrais partager avec toutes les femmes ma connaissance de ce monde : non seulement qu’il existe, que c’est un monde passionnant, d’expertise et d’avenir, mais également que ce domaine manque fortement de profils qualifiés pour faire face à tous les projets de souveraineté européenne qui doivent être mis en place dans les prochaines années. Car il reste encore un long chemin pour construire l’Europe des paiements….et que les femmes y ont toute leur place.

Car même si le profil « type » du développeur est souvent masculin, le test est un métier dans l’IT dans lequel les femmes ont totalement leur place. J’ai la chance de travailler avec des femmes formidables, grandes expertes en test et en paiements, et nous sommes prêtes à accueillir et à former les femmes qui souhaiteraient franchir le pas vers les paiements.

➡️ EWPF : Puisqu’on en parle, un dernier message pour les femmes ?

M-L.J : Oui, je voudrais mettre en avant l’intérêt d’introduire davantage de mixité dans les équipes de direction. Les codes féminins de leadership mettant l’accent sur la collaboration, l’empathie, la communication, la gestion des relations, la diplomatie et la prise en compte des différents points de vue peuvent être parfois considérées comme des défauts et des faiblesses. Or ces caractéristiques vont être essentielles pour manager les nouvelles générations. Mesdames, tenez bon et ne changez rien. Nous sommes dans le vrai !

Chez TRANSACTIS nous appelons homologateurs, les testeurs validant les règles de gestion et les processus bancaires permettant de garantir la fiabilité et la qualité des solutions de paiement et monétiques


Maria-Luisa JULIA « Ingénieure informatique de formation, Maria-Luisa a réalisé toute sa carrière dans le secteur bancaire en assurant plusieurs postes dans l’IT. Elle a une expérience de 25 ans dans le management d’équipes dont 18 ans dans l’IT des Paiements.

Experte en testing avec plusieurs certifications ISTQB*, Maria-Luisa dirige la Direction de la Qualification chez TRANSACTIS France, co-entreprise détenue à parts égales par La Banque Postale et la Société Générale.

TRANSACTIS est un des acteurs majeurs du processing IT Paiements en France, créée en 2008 pour répondre à la volonté de ses 2 banques propriétaires de partager le développement, la gestion et l’exploitation de leurs Systèmes d’Informations (SI) Monétique et Paiements (www.transactis.fr). La Direction de la Qualification assure les tests fonctionnels et de process bancaires des solutions de Paiements, d’Instant Payment et de Monétique pour ses maisons mères, mais également pour d’autres clients comme BoursoBank et la Caisse de Dépôts et Consignations ».

* International Software Testing Qualifications Board


Publications :

  • Membre active du France Payment Forum et du groupe de travail GT RED.
  • Co-rédactrice du Position Paper du GT RED sur la Release EPC publié en octobre 2023
  • Participant au livre blanc de l’IA et l’éthique du groupe Société Générale en 2020
  • Interview « IT for business » sur l’automatisation par RPA en avril 2020
  • Conférence sur l’évolution du testing en 2015 lors de la Journée Française du Test Logiciel

Version à télécharger 

Les dernières actualités

France payment forum

L’Europe des paiements 2024 – 2029

Après les élections européennes, l’Europe sera confrontée à plusieurs scénarios politiques. Mais l’Europe des paiements n’aura pas d’autres choix que d’avancer ou de se fondre dans un marché occidental plus vaste dominé par les Big Techs américaines. Quelles priorités pour quels objectifs ?

Lire la suite

Les Grands Dossiers Européens

Le sujet d’actualité de cette Newsletter, c’est bien sûr, celui des prochaines élections européennes du 9 juin prochain, qui fait l’objet de l’éditorial, et bien sûr du dernier PAY TECH DAY, organisé par MANSIT, avec le concours de FRANCE PAYMENTS FORUM du 25 avril, et l’avancée sur diverses règlementations européennes, dont celle sur l’Identité numérique (Hervé Sitruk & Nicolas de Seze)

Lire la suite
Vous souhaitez aller plus loin ? Devenez membre, contactez-nous

Recevez notre dernière newsletter