Introduite par Hervé Sitruk et animée par Angelo CACI, cette table ronde virtuelle réunissait 5 intervenants:

  • Marc LANVIN (DGA Floa Bank),
  • Christophe DOLIQUE (DG Lyf),
  • Vincent DUVAL (DG Paylib),
  • François CORTES (Samsung),
  • Et Vincent SIGLIANO (Worldline)

L’objectif de ce webinar était de faire un tour d’horizon des tendances et enjeux du marché du Paiement Mobile/Digital et du BNPL (Buy Now Pay Later) et d’évoquer quelques actualités/projets pour chaque société.

Il a été rappelé en préambule la diversité des offres et acteurs proposant des services de paiement mobile/digital au gré de plusieurs critères, par exemple :

  • Technologies en lice : USSD/SMS, QR Code, NFC
  • Canaux adressés
  • Sous-jacents de paiement
  • Rayon d’action géographique
  • Étendue des services
  • Parenté : fintech ; banques et coalition bancaire ; retailer ; opérateur telecom ; géants du web ; scheme ; XPay (Apple pay, Google Pay, Samsung Pay) …
  • Usage universel (vaste réseau d’acceptation) ou plus spécifique en fonction des cibles visés

Ainsi que la concurrence vivace que se livrent les différents acteurs en lice à l’échelle nationale, régionale ou plus globale.

Paylib, la solution interbancaire française, se décline en 3 typologies de services (paiement e-commerce, paiement en magasin, PtoP). Grâce à plus de 25 millions d’inscrits, Paylib connait une croissance forte pour son service « paiement entre amis », basé sur le SCTinst. Ce service va évoluer vers le ProtoP afin de permettre aux entreprises d’envoyer aussi simplement que rapidement (quelques secondes) des fonds aux bénéficiaires et clients concernés (ex : remboursements ; cashback ; récompenses ; gains de jeux…).

Paylib souligne à quel point Apple abuse de sa position en fermant l’accès à son antenne NFC sur son app iOS Apple Pay. Les mesures en cours notamment au travers du DMA (Digital Market Act) pourraient changer la donne.

Lyf (actionnariat : banque et retail) se distingue par un panel de services variés combinant le paiement dans des contextes variés (proximité, e-commerce, mobilité) avec des fonctionnalités complémentaires qui apportent digitalisation et valeur-ajoutée dans des contextes singuliers tels que :

  • Click and collect
  • Scan & Go
  • Paiement à table dans la restauration
  • Cagnottes
  • Fidélité…

L’application Lyf a été téléchargée près de 5 millions de fois. Lyf compte plus de 30 enseignes partenaires et propose une intégration API avec une cinquantaine d’éditeurs de caisse.

Samsung Pay opère dans plusieurs dizaines de pays sur tous les continents. En France, Samsung Pay est promu par plusieurs banques telles que BPCE, Crédit Agricole, La Banque Postale, Boursorama, Crédit du Nord.

Samsung se déploie principalement dans les pays où il dispose d’une part de marché élevée comme c’est le cas en France.

Outre le paiement, Samsung finance un programme de rewards qui récompense les utilisateurs au gré de leurs dépenses. Samsung a noué des accords avec des opérateurs de transport pour dématérialiser ses titres de transport.

Enfin, Samsung va proposer prochainement Samsung Wallet dans le but d’agréger d’autres services.

Floa Bank (fraîchement intégrée au sein du groupe BNP Paribas) est l’un des leaders du BNPL en France, marché qui connaît une forte dynamique portée d’une part par les vertus de ce service tant pour les acheteurs que pour les commerçants, d’autre part par un nombre élevé de prestataires français ou étrangers.

Les facilités de paiement sont constitués des paiements différés et des paiements fractionnés (en-deçà de 90 jours communément appelés 3 ou 4 X CB) ou à remboursement plus long (jusqu’à plusieurs dizaines de mois).

Mérites du parcours BNPL : simplicité, rapidité, digitalisation… Avantages : meilleur taux de conversion, panier plus élevé…

Les clients qui ont recours au BNPL ont des attentes distinctes (ex : achats plaisir, achats contraints) et des profils variés (ex : CSP+, jeunes, urbains…). Quant aux secteurs de prédilection, on peut citer les voyages, l’ameublement, l’électro-ménager, l’IT, les vêtements…

À ce jour, l’usage e-commerce est dominant avec 90% des volumes contre 10% en magasins.

Floa Bank entend capitaliser sur ses atouts (expérience, robustesse, capacité financière…) pour diversifier son rayon d’action géographique (3 à 4 nouveaux pays européens / an) et son offre de services.

Floa Bank est favorable, le cas échéant, à une révision de la réglementation qui pourrait s’appliquer à ces facilités de paiement.