Le 29 avril 2022, à l’occasion de l’Assemblée générale de l’Association européenne des banques coopératives, Denis Beau, sous-gouverneur de la Banque de France, a passé un message fort de soutien au projet EPI :

« Le projet de service de paiement paneuropéen EPI revêt une importance stratégique que je veux souligner.

Actuellement, l’EPI est le seul projet ayant pour vocation d’offrir une solution paneuropéenne de paiement unifiée sous une marque commune, et non basée sur l’interopérabilité de solutions domestiques hétérogènes. Je regrette qu’une partie de la communauté des banques européennes ait donné la priorité à d’autres intérêts, au détriment d’un projet commun durable. Cette réduction du nombre de participants a des conséquences inévitables sur la portée de l’initiative, puisqu’elle a conduit l’EPI à renoncer au projet de carte européen, et à laisser la voie libre aux systèmes de paiement internationaux à court et moyen terme.

Du côté positif, reconnaissons également que l’EPI a décidé d’investir dans les modes de paiement de nouvelle génération (paiements mobiles, paiements de compte à compte et paiements instantanés). Huit des dix premières banques européennes et les deux premiers acteurs européens de traitement des paiements participent à ce projet.

Nous espérons donc que le lancement des premières solutions EPI, prévu pour début 2023, convaincra d’autres banques de rejoindre cette nouvelle solution numérique paneuropéenne, qui offre à l’Europe une belle occasion de construire l’indépendance du marché européen des paiements pour l’avenir. »

Lire le discours de Denis Beau